7 clés pour comprendre votre enfant sur Facebook

Friday 19 September 2014

Facebook a été créé par et pour des étudiants mais le succès est tel que parents et enfants utilisent maintenant le réseau social. C’est une nouvelle façon de penser les relations interpersonnelles et c’est assez nouveau pour tout le monde. Qu’est ce qui devient acceptable ? Qu’est ce qui ne l’est pas ? Il y a de nombreuses situations où votre enfant peut dépasser la ligne jaune en un clic. Voici donc 7 clés pour vous aider à comprendre le comportement des enfants sur les réseaux sociaux  et comment accompagner cette vie numérique pour les parents.

Les enfants sont socialement plus isolés des adultes qu’avant
Avant, les discussions entre adultes se passaient souvent dans des espaces publiques. Les enfants pouvaient observer et écouter les adultes parlés. C’était l’occasion pour eux d’apprendre des nouveaux mots, des nouvelles expressions mais aussi des comportements sociaux. Maintenant les adultes discutent de plus en plus dans un contexte (semi) privé via les réseaux sociaux, les sms ou le téléphone portable. Avec les téléphones portables les parents utilisent moins le téléphone familial et discutent sur le chemin du travail, en attendant le bus ou pendant le shopping. Les enfants ont moins d’interaction avec les comportements sociaux dans le monde réel. Alors comme vous pouvez l’imaginez c’est encore plus difficile pour eux de comprendre comment interagir en ligne derrière un écran et surtout d’appréhender les conséquences de certains actes. Les réseaux sociaux étant récents, les enfants apprennent seuls les règles de bonne conduite en fonction de leur expérience sur le net et des échanges à l’école. En conséquence ils développent des approches différentes des adultes pour certaines situations.

Pour les enfants ce n’est pas poli de refuser une demande d’ami
Il existe une certaine pression sociale à “liker” ou « suivre » quelques chose ou quelqu’un. Comme l’explique Devorah Heitner, experte en éducation il est difficile pour eux de refuser une demande d’ami ou de demander à un ami de le détager d’une photo.  Quant au « like » , même s’il n’est pas un geste fort socialement (moins fort que de féliciter une personne en vrai) il est une mesure de la popularité d’un élève.
Il est donc important d’apprendre à ses enfants que c’est acceptable de refuser une demande d’ami, surtout si cette demande vient de quelqu’un qu’il connait à peine ou pas du tout. Il est aussi bon de rappeler que le « like » n’est pas une fin en soi et qu’il est plus important de passer du bon temps avec des vrais amis plutôt que d’obtenir des gratifications numériques.

Apprenez ce qui peut être partagé
Il est bien connu que les parents adorent parler de leur enfant dans « la vrai vie » avec leur amis et membres de la famille. Mais le faire sur le web est plus risqué : un message, une photo peut se diffuser très vite et devenir viral. De plus, quand vous partager une information sur votre enfant en ligne vous ajouter ce qu’on appelle une empreinte numérique, c’est-à-dire une information le concernant et qui va rester sur la toile. Ça montre aussi à l’enfant que c’est acceptable de parler de quelqu’un d’autre en ligne sans lui demander son avis.

Donc si vous souhaitez partager une nouvelle à propos de votre enfant, ou une photo, demandez-lui la permission avant. Ce sera un signe de respect de sa vie privée et lui montrera que la norme est de demander la permission.

N’empiétez pas sur ses relations sociales
Est-ce que vous pouvez être “amis facebook” avec un ami de votre enfant ? Première chose à savoir, ne jamais faire la demande en premier ! Ce serait comme si vous souhaitiez sortir avec ses amis sans votre enfant et ce serait mal pris. Votre enfant aurait l’impression de perdre la main sur ses propres relations. Si vous recevez une demande d’amis de la part d’un ami de votre enfant, vous pouvez toujours en parler avec votre enfant et voir ce qu’il en pense. La vie sociale des jeunes évolue d’un jour à l’autre parfois et ils gardent des amis sur facebook même s’ils  ne se parlent plus. En discutant de cela avec votre enfant vous aurez une meilleure idée de ce que cet ami représente pour lui. Ca montrera aussi que vous respectez son cercle d’amis dans la vie réelle et numérique.  

Les profs ne sont pas des amis
Les enfants interagissent avec leur professeur à l’école, leur entraineur au sport et d’autres adultes. Ils passent même plus de temps avec  certains adultes qu’avec leur parent certaines journées. Mais est-ce que ça signifie qu’ils peuvent être amis sur facebook ? Pas vraiment. Il y a besoin de hiérarchie entre adulte et enfant et le fait d’être amis (même virtuel) affaiblit cette hiérarchie qui aide à l’éducation. A moins que vous connaissiez ces personnes dans votre vie privée, il n’est pas non plus conseillé que parent et professeurs soient amis. Certaines relations ont besoin de distance pour fonctionner, un peu comme patron et employés.
D’autre part, les écoles savent désormais que les parents parlent publiquement des écoles de leur enfant sur les réseaux sociaux et ils peuvent réagir. Aux Etat-Unis, un enfant  de 4 ans a récemment été exclu de son école car sa mère s’était plaint sur Facebook de l’école. Donc soyez vigilant quand vous postez en ligne.

 

Les amitiés facebook sont fragiles 

Etre amis avec votre enfant sur Facebook n’est pas une fin en soi et contrairement à ce que vous pouvez penser, vous n’êtes pas forcément plus au courant de ses activités. Les enfants apprennent très tôt comment empêcher leurs parents de voir certains postes. Vous êtes alors toujours l’ami de votre enfant mais vous ne pouvez pas voir son activité. Donc quand vous et votre enfant devenez amis sur Facebook ; prenez-ça au sérieux et ne faites pas des erreurs de parent sous peine de ne plus voir les postes de votre enfant. Les discussions privées sur le mur « publique », les tagging et ajout de photos de votre « petit trésor » et les commentaires sur chacun des postes de votre enfant sont des comportements à bannir.  Si quelque chose sur facebook vous dérange, parlez-en en privé avec votre enfant et de préférence en face à face.  Dès lors que vous n’êtes pas trop présent, cela sera plus simple pour comprendre sa vie et  en parler sereinement.

Fixez des limites
Facebook et les réseaux sociaux en général sont une grande cours de récré qui peut être vraiment divertissante. Toutefois, quand les enfants découvrent Facebook, ils peuvent y passer des heures à regarder les photos et toutes les histoires de leurs amis. Bien qu’il faille montrer du respect pour la vie privée, il est important de contrôler l’utilisation excessive des médias sociaux. En définissant des heures d’accès via des outils comme iChaper, vous vous assurez que votre enfant reste concentré sur ses devoirs et qu’ils dorment normalement la nuit.

Nous sommes encore loin de comprendre toutes les conséquences de ces nouveaux réseaux sociaux. Mais le dialogue continue avec les enfants associé à du bon sens et à la limitation des smartphones et tablettes permettent de savoir que nos enfants sont en sécurité dans le monde réel et numérique.   

Ecrit par Sylvain

Commentaires


Tous les champs nécessaires ne sont pas remplis ou l'adresse mail est fausse. Merci ! Votre commentaire a été envoyé. Il apparaîtra après modération.
Facebook